Pourquoi Primark ne vend pas en ligne ?

Pourquoi Primark ne vend pas en ligne ?

Publié le • Modifié le 2018-05-14 17:34:34 par Benoit- éditeur @ sitedesmarques - vu 414 fois.

Il était une fois, une cliente Primark. Traversant les rayons, elle tombe en arrêt devant un t-shirt. Après réflexion, elle décide de ne pas l’acheter et poursuit son shopping. Une fois chez elle, notre cliente se met à regretter son choix et se rend sur le site de Primark pour commander son t-shirt. Et là, surprise : Primark n’a pas de boutique en ligne, il est donc impossible de commander ses produits ! Vous êtes peut-être cette cliente, et vous demandez pourquoi Primark ne vend pas en ligne ? Le Site des Marques vous donne son éclairage sur la question.


Des ventes massives et des marges très faibles 

Un business model basé sur des marges faibles … 

Le business modèle de Primark (c’est-à-dire son modèle de rentabilité économique) se base sur des ventes massives et des marges très faibles. Autrement dit, alors que la plupart des enseignes vendent leurs articles moins chers, ils gagnent beaucoup plus sur chacun des produits vendus individuellement. Primark, lui, gagne beaucoup moins sur une vente unique, mais réalise beaucoup plus de ventes. C’est ce qui lui permet d’être rentable.

Seulement quatre ans après son arrivée, Primark dégage un chiffre d’affaires de l’ordre de 406 millions d’euros en France pour 2016 (contre 306 millions d’euros un an plus tôt). Pour 2017, et notamment grâce à l’ouverture de quatre magasins supplémentaires, on estime que Primark réalisera un chiffre d’affaires de plus de 600 millions d’euros, soit 50 millions d’euros par magasin et par an (12 magasins en 2018). Mais tout ça n’explique pas l’absence de site e-commerce. 

… qui empêche le développement d’un site e-commerce

En réalité, il faut pouvoir organiser les ventes en ligne quand les ventes sont massives. Au-delà de l’aspect purement digital que suggère l’adoption d’un site e-commerce, c’est surtout la logistique qui est en amont qui doit être pensée, organisée et … financée. L’acheminement des produits et les éventuels retour des clients insatisfaits rendraient les marges quasiment nulles voire négatives. D’autant que les produits Primark ne sont pas particulièrement réputés pour leur qualité irréprochable... Si bien qu’en se lançant dans une telle démarche, Primark s’assurerait de nouvelles complications organisationnelles et de nouveaux frais.


Primark n’ouvrira pas d’e-commerce dans les prochaines années

Primark ne propose donc pas de vente en ligne à l’heure actuelle, en tout cas pas en France. Et la situation devrait rester telle qu’elle est pour les prochaines années. Sur le site Internet de Primark on peut lire clairement que la firme irlandaise n’a aucune intention de développer ses ventes sur Internet. Si des rumeurs ont pu faire état d’une ouverture prochaine d’un e-commerce, en réalité il n’en est rien. En tout cas pas pour le moment. 

Le manque à gagner est-il si important ? Quand on sait que l’e-commerce représente un marché de près de 80 milliards d’euros en France en 2017, on peut penser que oui. Toutefois ce serait l’ensemble du modèle économique de Primark France qui serait à repenser. Primark France seulement ! Car, Primark (ou plutôt Zeeman (puisque c’est le nom de la firme dans ces pays) a développé un e-commerce au Pays-Bas et en Belgique. Reste à savoir quand est-ce que l’heure de Primark France sera venue. 




l'auteur


Commentaires

Primark
Voir la fiche
Primark

Les avis

Noté 0 / 5 par 0 utilisateur(s)


Prêt à porter Trouver un magasin Primark proche Voir le site E-commerce
Toulouse : l’ouverture du Primark (encore) repoussée
Toulouse : l’ouverture du Primark (encore) repoussée


Lire l'article

Pourquoi Primark ne vend pas en ligne ?
Pourquoi Primark ne vend pas en ligne ?


Lire l'article

Primark : tout savoir sur le nouveau magasin à Metz
Primark : tout savoir sur le nouveau magasin à Metz


Lire l'article

Actualité des Marques


Lire l'article

Primark ouvre à L'Avenue 83 près de Toulon


Lire l'article

Nouveau centre commercial des Sablons


Lire l'article