Hugo Boss

Un Jour, une Marque : Hugo Boss

Publié par Reporter - publié le 13 Feb

Qui aujourd’hui n’a jamais entendu parler d’Hugo Boss ? Peu d’entre nous. La marque de prêt à porter est l’une des plus célèbres enseignes de costumes masculins, et revendique plusieurs millions de consommateurs dans le monde. Elle est commercialisée dans les cinq continents et entretient un réseau de revendeurs impressionnant à travers le globe. Pourtant, moins nombreux sont ceux qui connaissent l’histoire d’Hugo Boss et notamment celle de son fondateur Hugo Ferdinand Boss.

Hugo Ferdinand Boss, la fondation et la collaboration avec le régime nazi

Né le 8 juillet 1885 à Metzingen, il fonde une ligne de vêtements à son nom en 1924. Après plusieurs années difficiles, notamment dues à la crise économique de 1929, la marque Hugo Hugo Ferdinand Boss adhère au parti nazi. La société contribuera alors à la confection et à la production des uniformes militaire pendant toute la durée du troisième Reich. A l’issue de la guerre, Hugo Ferdinand Boss est accusé de collaboration avec le régime nazi, et privé de ses droits civiques en Allemagne. C’est en 1948, à la mort de son fondateur, qu’Hugo Boss passe aux mains d’Eugen Holy.

La fin de la guerre, le développement international et la diversification

Eugen Holy et ses successeurs enterrent alors l’image négative d’Hugo Boss et développent une stratégie d’internationalisation de la marque. A travers d’ingénieux partenariats commerciaux, ils parviennent à faire d’Hugo Boss un leader dans le domaine du prêt à porter masculin. Petit à petit, l’offre d’Hugo Boss se diversifie, proposant des parfums (1984), des lunettes (1989), une ligne de prêt à porter pour femmes, et une pour enfants.

Hugo Boss aujourd’hui

Aujourd’hui, Hugo Boss est un acteur incontournable de la mode masculine. Avec plus de 10.000 emplois répartis à travers le monde, la marque dispose d’usines en Turquie, en Pologne, en Italie, et en Allemagne. Chaque année la marque commercialise plus de 30 millions de produits en revendique vendre un costume sur six dans le monde.


Commentaires