Rien n’est plus sérieux que le plaisir avec « Le Raisin de vivre » !

Rien n’est plus sérieux que le plaisir avec « Le Raisin de vivre » !

Publié le • Modifié le 2019-10-11 11:19:53 par Hugo- éditeur @ sitedesmarques - vu 1285 fois.

Après l’essor des food trucks en France voici venu le temps d’un nouveau concept qui s’installe en Provence : le wine truck. C’est ce que propose le Raisin de vivre, tenu par Céline Brochard et Laetitia Drago, depuis le début de l’été 2019. 

Un concept innovant revisitant l’approche du vin

C’est après une formation de sommelière, avec le MOF 2015 Pascal Paulze, que Céline s’est lancée dans ce projet. Un projet mûrement réfléchi, qui a réellement pris forme au début de cet été, principalement dans les Alpes-Maritimes, le Var et Monaco. 

Comme le dit la gérante, « le but du camion est d’apporter une expertise de sommelier assez pointu, en dépoussiérant du sommelier classique, et en rendant l’approche du vin simple à la portée de tout le monde. ».

Épaulée par sa femme, Laetitia, commerciale de la cave à vin ambulante, Céline a à coeur de faire découvrir une sélection de vins d’auteurs, rigoureusement choisis selon des critères éthiques et philosophiques. Les vins proposés proviennent de vignerons proches de leur terroir, avec une empreinte marquée dans le vin. Le but est d’offrir un moment de partage et de découverte de produits « haut de gamme », mais abordables, à travers un outil ludique. 

Grâce à leur remorque rétro, au look de tube Citroën, elles proposent différents services. D’abord, les gérantes se déplacent toute l’année sur différents marchés régionaux, afin de faire découvrir à tous leur concept.

On a ainsi pu les retrouver cet été aux marchés de Mons, Biot, Bargemon, mais également en partenariat avec le Musée National de Monaco, ou à Seillans pour la ferme organique « Vivres ».

Le but du camion est de se placer dans des endroits où une forte clientèle saisonnière est présente, dans les résidences secondaires. Le wine truck a d’ailleurs vu arriver une forte majorité de clientèle étrangère, puisque celle-ci a composé 60 % de la clientèle cet été.

On y compte des danois, belges, hollandais, norvégiens, ou encore anglais. Le mois le plus prolifique en terme d’affluence a été celui d’Août, mois étant celui rassemblant le plus de vacanciers chaque été.  

Il s’agit d’une autre facette des services proposés : la privatisation pour des événements. Ces événements se font par des animations oenologiques, qui visent selon Céline à « rendre les gens impliqués, et qu’à la fin ils aient appris certaines choses.

Le but est de ne pas retomber dans une approche classique, où le sommelier met le savoir en avant et en devient presque pesant. ». Déjà cet été, le Raisin de vivre a été privatisé pour deux événements de particuliers, et requis pour 14 événements ouverts au grand public. Le développement de l’événementiel est d’ailleurs un objectif principal selon Céline, qui souhaite approfondir une approche plus « intime » avec le consommateur. 

Une approche écologique et éthique

Le point fort du Raisin de vivre est sa volonté de suivre des principes forts, en terme de respect de l’environnement. La sélection des vins est avant tout bio et Déméter. Les vins Déméter sont certifiés biodynamiques, et garantissent aux consommateurs des produits sains respectant l’écosystème. Avec une sélection pointilleuse de vins organoleptiques, la clientèle du wine truck est sûre de pouvoir goûter des vins frais et bons. 

De plus, cette envie de respecter le terroir ne s’arrête pas là. En effet, proposant avec leurs vins des planches de charcuterie et fromage, Céline et Laetitia ont décidé de s’appuyer sur des aliments artisanaux, locaux, ou faits maison. La qualité des produits est primordiale.

On peut donc découvrir de la charcuterie italienne, des bières toulonnaises, mais aussi des pâtés végétaux, mousses au chocolat, ou cannoli (dessert italien), préparés par Laetitia. 

Et pour ceux qui ne sont là que pour accompagner la famille ou les amis, et qui ne boivent pas d’alcool, sont même prévus des softs originaux. Au Raisin de vivre, pas de Coca ou d’Orangina, mais des jus, ou des limonades issus d’un mode de production bio. 

Finalement, rajoutons à cela des implications plus diverses de la cave à vin roulante, par exemple, un partenariat avec la marque londonienne de vêtements « Oramaï ». Cette marque crée des vêtements avec des produits recyclables, cotons organiques et bio. Il y a aussi la démarche zéro déchet, tri sélectif, et recyclage, abordée par le wine truck. 

Un concept tendant à se développer 

À court terme, les gérantes seront présentes cet hiver dans différents marchés de Noël de la région. Mais c’est surtout sur le moyen et long terme qu’elles souhaitent accentuer les efforts. Le projet serait de désormais élargir le volet atelier oenologique et dégustations, notamment chez le particulier et au sein de sociétés et entreprises. Dans l’idéal, Laetitia nous fait part de la possibilité de mettre en place dans le futur un service de livraison. 

À vos verres donc pour découvrir ce projet ambitieux !



l'auteur


Commentaires

Le Raisin de Vivre
Voir la fiche
Le Raisin de Vivre

Les avis

Noté 0 / 5 par 0 utilisateur(s)


Vins et spiritueux Trouver un magasin Le Raisin de Vivre proche
Rien n’est plus sérieux que le plaisir avec « Le Raisin de vivre » !
Rien n’est plus sérieux que le plaisir avec « Le Raisin de vivre » !


Lire l'article