Conseils pour combattre l'utilisation abusive des applications mobiles

Publié le • Modifié le 2017-02-16 05:22:11 par Yves- éditeur @ sitedesmarques - vu 429 fois.
Stéphane Berlot, responsable des ventes de la filiale France et Benelux de MarkMonitor (groupe Clarivate Analytics).

Les utilisateurs de SmartPhones passent 90 % du temps sur des applications contre 10 % sur un navigateur. Elles sont utilisées pour trouver un moyen de transport, commander un menu, aller au cinéma, être en contact avec des amis ou une marque, commander, s’informer sur un horaire, un produit, un musée, une bibliothèque… la liste est sans fin.

Sans fin parce que les marques également ont développé les outils qui vont leur permettre de rester en contact avec leurs fans, pour faire du buz, présenter les nouveaux produits, inviter les clients, leur offrir des cadeaux, des remises et naturellement les inciter à venir en magasin.

Sans fin, mais pas sans risque.
Aujourd’hui, le SmartPhone est un outil incontournable. Les marques le savent, mais les Hackers de tout poil aussi. De plus en plus d’applications mobiles sont détournées ou détournent les Marques et leurs produits. Les grandes enseignes, notamment de prêt à porter, de chaussures et de sport en font les frais. Et doivent lutter contre ces pirates du Web.

Trois catégories de détournements nous explique Stephane Berlot
  • La contrefaçon de marque. L’application frauduleuse imite une ou plusieurs marques.
  • La violation des droits d’auteur. Ce sont souvent des copies conformes d’applications qui utilisent des images protégées par des droits d’auteur.
  • La création d’Applis destinées à s’introduire sur le SmartPhone de l’utilisateur ou à détourner des informations à des fins frauduleuses (vol de moyen de paiement, usurpation d’identité…).
Pour éviter ces risques, les Marques se doivent de mettre en place des cellules de surveillance. Souvent apparaissent sur les réseaux sociaux des offres détournées proposées soi-disant par des marques. On se souvient de l’application du jeu Flappy Bird, téléchargée 50 millions de fois, copiée des centaines de fois. 80 % de ces fausses plateformes de jeu contenaient des programmes malveillants.
Il est donc indispensable de prendre les mesures nécessaires pour se protéger. Non seulement pour les marques, mais également pour les consommateurs qui sont la cible des pirates.

Voir la fiche

Catégorie :
Voir la fiche

l'auteur


Commentaires


Voir la fiche

Les avis

Noté 4 / 5 par 4859 utilisateur(s)


Trouver un magasin proche
Ouverture du centre commercial Prado : on a la liste des magasins !


Lire l'article

Que trouvera-t-on à l'Hôtel Dieu de Lyon ?
Que trouvera-t-on à l'Hôtel Dieu de Lyon ?


Lire l'article

Enquête sur Axel Arigato, la marque dont tout le monde parle
Enquête sur Axel Arigato, la marque dont tout le monde parle


Lire l'article

Vers la fin des Caisses en Magasins ?


Lire l'article

Le Coup de Coeur de la Rédac : Le Chemiseur
Le Coup de Coeur de la Rédac : Le Chemiseur


Lire l'article

Notre sélection Beauté pour prendre soin de votre peau tout l’hiver


Lire l'article